Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 16:36

Le premier rôle du psychiatre est certainement de ramener à la réalité
comme on chasserait le brouillard pour faire revenir au premier plan les contours du réel
le réel présent et passé

en quelque sorte, le psychiatre est le représentant de la réalité et du pragmatisme
il en est le porte parole et le porte drapeau
il en vante les mérites
il la soumet à sa critique et son intelligence… il la décripte et la dédramatise, il la discute et la réanime

il se trouve alors obligé de briser les angoisses et les rêves ainsi que l’imaginaire de son patient
jusqu’à prendre le risque d’être normatif et de pousser ce patient à devenir un petit homme moyen qu’aucun rêve ne traverse jamais
jusqu’à prendre le risque de défendre des principes et des usages trop communs et inadaptés aux besoins affectifs et spirituels de son patient…
jusqu’à prendre le risque de briser des rêves rassurants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cepaduluxe - dans psychiatrie
commenter cet article

commentaires

zapatero 28/05/2014 07:09


Je me demande si le psychiatre , qui est d'abord un être humain, ne se lasse pas en voyant le même patient depuis 30 ans !


 


Un malade qui ne guérrit pas est-il encore un malade ou simplement une personne incomprise?


 


Un psychiatre , ne devient-il pas, à la longue, un narcessique? puisqu'il croit saisir le cerveau humain même s'il n'a pas pu le guérir mais juste l'entretenir?


 


Les psychiatres peuvent devenir des criminels s'ils se laissent manipulés ou accceptent de devenir les complices des hommes politiques. l'exemple le plus frappant c'est le psychiatre serbe Jovan
Raskovic qui a exacerbé le nationalisme serbe et poussé le peuple serbe à faire la guerre et effectuer une purification ethinique contre les peuples voisins. 

BEHAL 07/09/2008 10:24

Que peut-on dire, d'un Psychiatre, qui réveille en vous ; les abus physiques que vous avez subit par un membre de votre famille, durant votre enfnce; que vous avez enfouis dans votre mémoire ; des actes de violences, de cette dernière,  dont vous avez été une victime ; qui vous confirme, que vous êtes l'élément surnuméraire, de votre famille, en raison de votre homosexualité ; et tant d'autres anlyses. Analyse stoppée après dix ans le 16/8/2008.Que vous avez le courage, d'écrire et de décrire à vos géniteurs et leurs rejetons.Que ces derniers nient, l'intègralité de vos propos, même, ceux, qui n'étaient pas nés au moment des faits, ou qui tout simplement, ne pouvait pas être présents. Mes gêniteurs, et le "violeur" se cachaient pour accomplir leurs  actes de tortures.Et qu'enfin, ce psychiatre, vous laisse tomber, avec les dénis écrits des jejetons de vos gêneiteurs, et le deni des gêniteurs.Vous vous retrouvez seul, sans psychiatre, pourquoi a t-il réveillé tous les moments dramatiques de votre vie, pour vous laisser tomber à la fin ! Sans secours ! San aide !Qu'à t-il voulu que je précipite une nouvelle T.S., et ce coup ci plus forte que les autres, puique là enfin, vous êtes certain de ce qui vous est arrvié ! Votre tortionnaire psychiatre a tout réveillé en vous ? Comment vivre avec çà !    

Debbie 17/11/2007 23:25

Bonsoir Cép,
Parfois je pense que le camisole de la maladie nous laisse peu de place pour être autre chose qu'un homme ou une femme moyen(ne) qu'aucun rêve ne traverse jamais, comme tu le dis. Et puis d'autres fois, je me dis que peut-être mon voisin au concert ce soir, jamais il ne pourrait entendre la musique comme je l'entend : une beauté absolue qui me fait communier avec Dieu (s'il existe, je crois, il est musique). Paradoxes...

Cepaduluxe 18/11/2007 20:58

merci pour le commCép

Debbie 14/11/2007 14:14

Bonjour Cép,
Rude tâche, celle du psychiatre. Il faudrait qu'il soit réellement funambule pour y parvenir. En ce moment je lis "Ils sont fous et je vis avec eux" de Marie-Noëlle Besançon, Editions de l'Atelier. Elle est psychiatre. Elle y arrive, peut-être. Bon courage

Cepaduluxe 15/11/2007 21:46

oui, c'est vrai qu'on est exigeant avec les psychiatresil faut qu'ils soient à la hauteurc'est difficileCép

Goupil 12/11/2007 01:06

C'est très bien dit, Cep.Certains psychiatres doivent sûrement avoir conscience de ce que tu décris.

Cepaduluxe 12/11/2007 21:12

merci Goupil,Cép