Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 20:49
Les schizophrènes cotoient au cours de leur maladie un certain nombre de personnes :

Le psychiatre
C’est un médecin qui s’est spécialisé. A l’issue de son deuxième cycle d’études médicales, il a fait un internat de psychiatrie en milieu hospitalier. Puis, il s’est dirigé soit vers une carrière libérale, soit vers une carrière hospitalière.
Le psychiatre délivre les médicaments, et fait office de psychothérapeute.

Le psychothérapeute
Quand il ne s’agit pas d’un médecin ou d'un psychologue, il s’agit d’une personne exerçant une activité libérale et disposant d’une formation diverse. En effet, il n’existe pas de diplome de psychothérapeute en France. Mais les psychothérapeutes sont réunis dans des syndicats professionnels.

Le psychanalyste
Il pratique des thérapies d’inspiration analytique ou des analyses. Dans le premier cas, le patient et le thérapeute se font face, le thérapeute aide le patient à trouver dans son passé les explications de son comportement présent. Dans le second cas, le patient est allongé et ne voit pas son thérapeute qui ne fait que lui suggérer certaines pistes de recherche. L’analyse est souvent déconseillé aux schizophrènes parce qu’elle peut induire des chocs psychiques important. Mieux vaut commencer par une psychothérapie d’inspiration analytique. Dans les deux cas, il faut maîtriser son propre langage.

Le psychologue
Il peut faire office de thérapeute. Il a un diplome. Il a souvent une vision moins médicale et théorique des problèmes. On peut le situer à mi chemin entre le thérapeute et l’assistant social.

L’assistant social
Il permet au patient de connaître ses droits et l’aide à obtenir des aides. Il est soumis au secret professionnel.

L’infirmier
Il agit à l’hôpital ou en dehors de l’hôpital. Soit, il assiste les médecins, soit il fait office de thérapeute dnas un hôpital de jour (voir ergothérapeute) ou d’accompagnant

L'aide soignant et les agents hospitaliers
Ils sont présents à l'hôpital et peuvent par leur attitude aimable et optimiste faciliter la vie des personnes schizophrènes et leur donner du courage.

L’ergothérapeute
Il est diplomé. Il est chargé de traiter non pas la maladie mais le handicap, soit en sollicitant des fonctions qui ont régréssées pour les ranimer, soit en mettant en place des solutions adaptées au handicap de la personne afin que cette dernière gagne en autonomie.

Le psychomotricien
Il est diplomé. Il est chargé de traité les troubles moteurs liés à la maladie psychique.


Le visiteur de malade
Il est issu du monde associatif (souvent religieux mais pas toujours). Il rend visite au malade à l’hopital ou à la maison et permet ainsi à la personne souffrante de s’exprimer et de conserver sa capacité de vivre sous le regard de l’autre.

Le médecin généraliste
Il peut prendre le relais du médecin psychiatre s’agissant de l’administration des médicaments. Il s’occupe également de la prise en charge ordinaire de la personne schizophrène en veillant à son bon état sanitaire, ce que les médecins psychiatres ne font pas.

La famille
Elle a pour rôle principal de veiller à ce que le schizophrène ne soit pas en rupture de soins. Elle a intérêt à aider la personne schizophrène à maintenir le plus possible ses activités et un mode de vie ordinaire afin d’éviter sa marginalisation

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans traitement
commenter cet article

commentaires