Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 13:25
   
LES MEDICAMENTS


Les Neuroleptiques ou Antipsychotiques
C’est le traitement de base.
Ils agissent différemment les uns des autres et sont choisis en fonction des symptômes du patient
Ils agissent en général sur un groupe de symptômes, par exemple les angoisses et excitation, ou les délires et les hallucinations ou les symptômes déficitaires
Leur action diffère selon leur dosage, ainsi, à des dosages différents un même médicament peut être utilisé pour traiter des personnes présentant des symptômes très différents
Les neuroleptiques les plus utilisés actuellement sont le RISPERDAL®, ZYPREXA®, SOLIAN®, ABILIFY®, TERCIAN®, HALDOL®, LEPONEX®
Ces neuroleptiques peuvent être administrés à des personnes souffrant d’autres pathologies psychiatriques.

Les Anxiolytiques
Ils agissent contre l’angoisse et l’anxiété en créant un calme émotionnel et physique.

Les Antidépresseurs
Ils agissent sur les troubles dépressifs de l’humeur. Ils sont utilisés en complément des neuroleptiques pour traiter certains troubles déficitaires ou certaines dépressions réactionnelles de patients supportant mal leur handicap.
Leur usage est délicat du fait qu’ils peuvent favoriser certains délires ; ainsi, les antidépresseurs sont déconseillés à certains schizophrènes.

Les Hypnotiques
Ils endorment.

Les stimulants de la vigilance
Ce sont les antagonistes des hypnotiques, ils stimulent.

Les correcteurs
Ce sont des médicaments destinés à corriger les effets secondaires trop gênants du traitement et en particulier des neuroleptiques.


Tous ces médicaments peuvent induire des effets secondaires plus ou moins importants.
La liste des effets secondaires possibles figurent sur les notices, il s’agit d’une liste d’effets possibles et théoriques. En réalité, chaque patient réagit à sa manière au médicament.

Tous ces médicaments peuvent interagir les uns avec les autres.
Il est fondamental de ne pas ajouter un médicament à un traitement sans avoir au préalable informé le médecin prescripteur de la liste des médicaments habituellement pris.

Certains schizophrènes rejettent leur traitement, d’autres au contraire s’y attachent et n’aiment pas en changer.
Le traitement doit être individualisé de manière à être le moins gênant possible pour le patient. On peut modifier les heures de prise et la forme du médicament.
En effet, ces médicaments existent sous des formes différentes ; en général il s’agit de comprimés à avaler, mais on peut également avoir recours à des piqures, le plus souvent quotidiennes ou hebdomadaires.
 
Les médicaments agissent souvent bien sur les symptômes positifs, les hallucinations, les délires, les angoisses, ils agissent moins bien sur les symptômes déficitaires de repli, et encore moins sur les symptômes dissociatifs. C’est pourquoi, on doit leur associer une prise en charge par psychothérapie et ergothérapie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans traitement
commenter cet article

commentaires

Dolly 23/03/2006 19:56

Bonjour Cep,Je voulais juste te faire un petit coucou.Dolly.

Dominique Dupagne 20/03/2006 18:02

Bonjour Cep
J'ai rarement vu autant d'informations pertinentes en si peu de mots et exposées avec autant de clarté  :-)