Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 22:36

LA CREATION ET L’ART SCHIZOPHRENE


la création artistique est un des supports de la thérapie
c’est aussi une des activités vers lesquelles naturellement les schizophrènes se tournent

leurs créations sont diverses :
- dessins, peintures, collages, photographie
- sculptures
- musiques et sons
- expression écrite
- création informatique

Les schizophrènes ont du mal à traiter les informations sensorielles et sont soumis à des afflux d’impressions et informations mêlées et composites ; leurs oeuvres, du coup, peuvent être confuses mais également très riches de formes différentes.
Au contraire, les shizophrènes s’habituent à trier consciemment les informations qu’ils reçoivent au lieu de les trier inconsciemment comme tout un chacun, ainsi leurs oeuvres peuvent parfois être très structurées et répétitives.
Certaines oeuvres peuvent aussi être inspirées par des délires et être chargées de nombreux symboles.

Les schizophrènes souffrent d’une perte d’identité et sont instinctivement portés vers des activités qui peuvent leur permettre de se retrouver, de retrouver leur imaginaire et leur esprit ; car l’artiste se voit dans son oeuvre.
Les schizophrènes peuvent aussi compenser leur manque de vie affective par une pratique artistique ; car il est certain que la pratique de l’art mobilise la partie la plus intime de soi, et ressemble donc à un sentiment.

La qualité des oeuvres réalisées par les schizophrènes est variée.
Certaines personnes ont tendance à magnifier les projets artistiques des schizophrènes,
la confusion qui existe parfois entre l’art des malades psychiques ou mentaux et l’art des personnes volontairement exclues des normes artistiques de leur époque et cherchant à capter des hallucinations et délires de création n’y est pas pour rien

En général, les schizophrènes réussissent à créer en utilisant la part préservée de leur être, et non pas la part rongée par la schizophrénie.

La pratique d’un art est aussi une manière de renverser ses symptômes, de se les réapproprier autrement, de les transformer en conditions de départ non pathologiques… c’est une manière d’utiliser son ultrasensibilité aux lumières, aux sons, son hyperattention aux détails, d’utiliser ses fragilités pour en faire les soutiens d’une posture artistique
l’avantage d’un tel acte est de trouver dans sa maladie des raisons de se reconstruire une personnalité autre, plus artiste et sensible qu’avant
l’inconvénient c’est le risque de nourrir sa maladie en lui trouvant des avantages et en s’y attachant.


l'art brut : une autre manière de pratiquer l'art

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans vivre avec
commenter cet article

commentaires

hocine 07/01/2011 16:24



salut je suis schizophrene et je voudrai connaitre des schizo comme moi pour echanger nos idees et peut etre essayer de s en sortir relativement



Cepaduluxe 09/01/2011 18:12



Salut, 


le seul lieu d'échange que je connaisse c'est le forum atoute 


http://www.atoute.org/n/article5.html


bon courage pour la suite


Cep



lumene 17/12/2010 00:51



Bonjour,


Je pense que le premier pas vers la guérison, c'est de reconnaître que l'on est pas malade. (cela nous angoisse beaucoup moins quand on l'a compris)


Nous sommes juste les victimes d'une forme d'évolution de notre fonctionnement cérébral, et cela déplaît à l'homo-sapiens de ne pas comprendre que nous sommes leur future évolution :
les homo-schizo.


Je reconnais que j'ai connu l'Enfer par le passé, mais maintenant je comprend le monde mieux que le monde ne me comprend.


Je suis prêt à parier que le jour où il y aura plus de schizos que de sapiens, nous, nous n'auront pas l’indécence d'enfermer qui que ce soit.


Il me parait plus logique d'enfermer les gens dangereux (et malheureusement, combien de ceux là courent les rues) plutôt que nous autres qui sommes majoritairement inofensifs.



Alkekange 22/10/2009 16:00


Un bon article qui accroit encore la sympathie, voire l'empathie, que j'ai avec certains schizophrènes. Ma meilleure amie souffre de cette terrible maladie : elle est artiste peintre. Ces
oeuvres sont vraiment originales. Surtout des collages, mais pas que ça.
Je suis moi-même un "malade de l'esprit" (border-line et dépressif). Je me réfugie dans le webmastering : je construis des sites pour mes amis. J'en ai un moi-même, bien sûr : c'est d'ailleurs
devenu une activité - quoique très intéressante - obsessionnelle. Il parle de l'origine de la première écriture (la phénicienne). Il est abondamment illustré. Il est en en-tête de ce post.
Parlant d'art schizophrène, je suis étonné de ne pas trouvé beaucoup d'images, de photos, de délires écrits, etc., sur le tien... Mais ça viendra peut-être. J'ai un lien sur ma page d'accueil
concernant la merveilleuse artiste dont je t'ai parlé. Son nom de peintre est elka.
A bientôt, sans doute

Alkekange


Caroline 24/03/2007 00:34

Bonjour,j'aime votre site. j'ai un de mes frères qui a été dignostiqué schizophrène en 1999, mais depuis combien de temps souffrait-il ? Depuis longtemps certainement. Il vit sa vie, il ne travaille pas. Je le vois rarement, une fois l'an, c'est lui qui décide. Et nous rions parfois. j'aime à croire que c'est mon frère avec qui j'étais si proche.

Cépaduluxe 24/03/2007 10:44

merci pour votre messagec'est vrai que la schizophrénie est parfois diagnostiquée tard après de longues souffrances, surtout s'il n'y a pas de symptômes spectaculaires au débutc'est dommage car il est difficile pour un patient de commencer à se soigner quand il a pris l'habitude d'être malade depuis longtempsmais on peut progresser à tout âgebon courageCép

isidore 26/03/2006 09:29

 
bonjour,
je trouve que vos généralités sur les schizophrènes ne veulent rien dire. je trouve que vous deviez parler en votre nom, en utilisant "je" mais pas des schizophrènes en général.
cordialament.