Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2006 3 14 /06 /juin /2006 19:57

TRAITEMENTS MODERNES ET TRAITEMENTS D’AVENIR



TRAITEMENT MEDICAMENTEUX


dopamine

Un excès de dopamine ou une perturbation de l’action de la dopamine au niveau des synapses neuronales semble impliqué dans les symptômes de la schizophrénie.
Les actuels neuroleptiques efficaces en matière de schizophrénie agissent sur ce mécanisme dopaminergétique.
Ces neuroleptiques sont de plus en plus nombreux et permettent d’ajuster de mieux en mieux le traitement au patient mais leurs effets secondaires sont encore trop importants.

De nouveaux médicaments présentant moins d’effets secondaires sont à l’étude.


autres neurotransmetteurs

D’autres neurotransmetteurs, tel que la sérotonine, la glutamate, le GABA (Acide gamma-aminobutyrique) pourraient être impliqués

Des médicaments agissant sur la production et l’action de ces neurotransmetteurs pourraient être créés.


glutathion

Le glutathion est un peptide formé de 3 acides aminés qui joue le rôle d’anti oxydant.
Le glutathion semble être abaissé dans le cerveau et dans le liquide céphalo-rachidien de patients souffrant de schizophrénie. Ce déficit en glutathion pourrait entraver le fonctionnement normal des synapses neuronales en créant un déficit de connection des neurones les uns avec les autres.

Des traitements permettant d’élever le taux de glutathion pourraient être utilisés.



THERAPIE


Le surapprentissage et l’entrainement aux habiletés sociales

On s’est rendu compte que les schizophrènes souffraient d’un déficit cognitif et d’un déficit d’apprentissage sur lesquels les médicaments agissent peu.
Des programmes de surapprentissage ont pu être mis en place ; ces programmes sont inspirés de techniques d’ergothérapie et psychothérapie diverses et sont adaptés aux besoins particuliers des schizophrènes.
Un effort particulier d’entrainement aux habiletés sociales est réalisé afin d’aider les schizophrènes à gérer de manière autonome les relations avec les autres.


La psychoéducation

On s’est rendu compte que les schizophrènes connaissaient mal leur maladie et leurs symptômes.
Des ateliers leur permettant de se renseigner et de s’instruire sur la nature de leur maladie se sont créés. Ils permettent au patient de devenir plus autonome, et d’avoir une meilleure relation avec les soignants.



TRAITEMENT SOCIAL


La prise en compte d'un handicap spécifique (le handicap psychique) et les efforts faits en matière d'amélioration des conditions de vie des handicapés (autant en matière de vie quotidienne, qu'en matière de travail ou de loisirs) permettent le retour ou le maintien d'une vie autonome même chez des patients présentant des symptômes chroniques ou résistants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans traitement
commenter cet article

commentaires