Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 10:56
LE HANDICAP REEL : LE CUMUL DE HANDICAP


La schizophrénie est une maladie et c’est aussi un handicap
La relation entre la maladie (sa gravité) et le handicap (son importance) est complexe
En effet, la maladie s’installe sur un corps et une personne dotée de qualités et de fragilités initiales, qui vont toutes jouer sous l’effet de la maladie, et porter le malade vers une vie de solitude et d’échecs irrémédiables ou une vie mesurée et presque réussie



S’agissant des personnes schizophrènes le risque est important de cumuler les handicaps
Ce cumul de handicap vient du fait que :

- les schizophrènes sont marginalisés par rapport aux autres personnes de leur génération, ainsi donc ils ne font pas certains apprentissages qui se font d’habitude au sein des groupes de jeunes, ils ne participent pas à certains rites de passage, ils n’ont pas l’occasion de faire certaines expériences en particulier dans le domaine relationnel

- les schizophrènes ont peu d’activité et peuvent finir par devenir très passifs voire même s’affaiblir physiquement

- les schizophrènes dépendent de leurs familles et peuvent devenir immatures ou entrer en conflit avec leurs parents, car la promiscuité entre des parents déçus et honteux de leur progéniture et un jeune psychotique oscillant entre un sentiment de supériorité et un sentiment de jalousie vis à vis de son entourage familial est une situation par nature conflictuelle

- les schizophrènes ont du mal à avoir une vie affective et cela peut leur manquer cruellement, comme toutes les personnes qui vivent dans une solitude extrême et qui n’ont ainsi jamais l’occasion de parler à un tiers, de se laisser regarder, toucher, de se confier, d’échanger des points de vue

- les schizophrènes voient leurs échecs s’accumuler, connaissent de très lourdes frustrations et souffrent d’une image de soi très dégradée, ce qui peut conduire à des fuites, des violences ou des dépressions

- les schizophrènes peuvent développer vis à vis du monde extérieur une méfiance plus ou moins importante, soit du fait que le monde extérieur leur paraît bizarre, soit du fait que ce monde leur paraît dangereux ; de ce fait, ils ne souhaitent pas forcément s’insérer et devenir comme les autres

d’autre part, et en particulier s’agissant de schizophrénies chroniques installées dans la durée, la personne schizophrène s’habitue à sa maladie, à ses symptômes et au mode de vie qui va avec
un attachement voire même une fierté par rapport à sa maladie peut participer à maintenir le schizophrène dans son handicap


Ces difficultés là  ne sont pas propres aux schizophrènes  mais sont connues de tous les handicapés
prenons deux jeunes gens victimes d’accident de la route et rendus paraplégiques… dix ans plus tard, l’un d’entre eux est profondément invalide et enfermé dans sa frustration et son impuissance, tandis que l’autre est inséré…
La particularité chez les schizophrènes vient du fait que ces problèmes viennent s’amalgamer à la maladie si bien qu’il devient difficile de faire le tri entre la maladie schizophrène et les problèmes collatéraux


Ce phénomène de cumul de handicap peut être très lourd de conséquences et peut mener à des situations inextricables

C’est sans doute ce cumul de handicap qui explique certaines différences parfois très importantes entre le handicap médical au sens strict et le handicap réel
En effet, certains schizophrènes paraissent relativement peu touchés par la maladie et montrent des aptitudes relativement importantes… pourtant ils sont handicapés au point de ne pouvoir s’insérer dans aucune structure
Au contraire, certains schizophrènes semblent avoir des difficultés relativement importantes quant à la réalisation de gestes et de fonctions de bases et pourtant ils parviennent à s’insérer dans certains domaines de la vie sociale
Cela s’explique, par le fait que la schizophrénie ne corromp pas toute la personne et que la partie non corrompue peut être soit gangrénée par d’autres problématiques, soit au contraire saine et solide

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans handicap
commenter cet article

commentaires