Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2006 6 19 /08 /août /2006 12:21

STRATEGIES DE GUERISON


De manière à d’une part diminuer les symptômes et les mauvais réflexes, et d’autres part à augmenter les bonnes réponses aux sollicitations, on peut mettre en place des stratégies de guérison.
Il s’agit d’organiser sa vie et son rythme de vie de manière à se donner le plus de chance possible.
Chacun établit ses propres stratégies.
Certaines sont connues :

- Connaitre sa maladie et ses symptômes,
   faire la différence entre ce qui vient de la maladie, ce qui vient de son caractère, ce qui vient d’habitudes, ce qui vient d’autres troubles (dépression, conflit psychique avec les parents...)
   car il est important de ne pas tout mettre sur le dos de la maladie, mais il faut également savoir reconnaitre ses symptômes qu’on ne connait pas naturellement, tant on est habitué à eux, tant on ne se souvient plus de ce qu’on était avant

- Limiter son stress, car le stress a tendance à favoriser les remontées de symptômes
   renoncer à certaines activités, se faire accompagner la première fois, car on risque de se fatiguer très vite face à des activités nouvelles ou particulièrement stressantes et de se mettre ainsi en situation d’échec
- fuir les personnalités complexes et envahissantes, les personnes qui risquent d’abuser de notre faiblesse ou qui simplement sont de mauvais exemples

- Se reposer, savoir faire des pauses, bien dormir,
- développer des activités relaxantes (sport, sophrologie...), et rassurantes
- pratiquer un art afin de se donner les moyens de s’exprimer autrement
- ne pas accumuler les activités fatiguantes la même journée

- Créer des rituels, organiser son espace, placer des repères
   créer des rituels rassurants afin de limiter les impressions néfastes de flottement et d’incertitude autour de soi
   créer artificiellement des limites et des poids de repères afin de mieux repérer l’espace et le temps

- Avoir une bonne image de soi
  prendre soin de son apparence physique

- Accepter le handicap, diminuer ses objectifs de vie ou les étaler dans le temps
  Accepter l’idée qu’on est malade mais décider de vivre comme si on ne l’était pas

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans vivre avec
commenter cet article

commentaires