Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2006 6 19 /08 /août /2006 19:01

Le traitement habituel est triple ; les trois versants de ce traitement nécessitent la collaboration de personnes différentes (psychiatre, médecin généraliste, psychothérapeute...)


Les médicaments

ils sont d’abord prescrits par un psychiatre, puis l’ordonnance peut être renouvelée par un médecin généraliste
ils n’agissent pas tout de suite et il faut parfois du temps pour trouver le bon dosage
le dosage dépend du patient, chaque patient réagit différemment au traitement
quand les symptômes se modifient, il faut réajuster le traitement
les effets secondaires peuvent devenir gênants (ce qui est acceptable) ou même invalidants (ce qui n’est plus tellement acceptable)

les médicaments diminuent certains symptômes et augmentent la capacité de supporter les stress quotidiens, ils donnent de la résistance
s’ils ne guérissent pas, ils permettent au moins d’avoir un peu plus d’énergie pour lutter contre la maladie,
ils apportent un certain confort de vie
ils font parfois office de simple calmant en limitant l’angoisse, la peur, les délires et les pensées parasites, et ils permettent donc à l’intelligence du patient de se recentrer sur des pensées utiles
ils sont très efficaces sur les symptômes positifs et moins sur les symptômes négatifs, ils n’agissent pas sur tous les symptômes de désorganisation

leur dosage doit être bien ajusté de manière à ce qu’ils n’endorment pas toute la conscience qu’on pourrait avoir de son dysfonctionnement et de ses symptômes, car il est important de sentir ses symptômes pour les connaitre et apprendre à les dominer, il faut donc que les médicaments soient assez puissants pour donner de l’assurance et du confort sans créer une insensibilité totale (camisole chimique)


La thérapie de connaissance de soi et de sa maladie ou de type analytique

elle permet de mieux connaitre sa maladie (on parle de psycho éducation)
de mieux se connaître soi, de mieux se positionner par rapport aux autres, de relativiser certains de ses troubles et au contraire de prendre conscience de la gravité d’autres troubles, c’est à dire de comprendre où est la limite de sa propre maladie, quelle est la partie de soi qui est malade et la partie qui est saine
elle permet de connaitre ses propres shémas de fonctionnement psychiques (thérapie de type analytique) et en particulier les schémas de base très incrustés qui ont tendance à se répéter (comme des réflexes psychiques) face à certains stress et notamment certains stress affectifs

elle évite le cumul de handicap et notamment l’apparition d’une dépression ou d’un conflit affectif avec la famille
elle permet de reconnaître les événements sensibles et les situations conflictuelles qui ont tendance à nourrir la schizophrénie en créant du stress
elle permet de renforcer la personnalité

elle est exercée par un psychiatre, thérapeute ou psychologue
pour que cette thérapie fonctionne, il faut que le thérapeute soit assez proche afin de faire naitre la confiance et assez distant afin qu’il y ait une résistance et une solidité de son discours face aux hésitations, aux doutes et versatilités du patient


La thérapie comportementale, la réadaptation et l’insertion

elle permet de récupérer certaines fonctions dégradées, en particulier dans le domaine relationnel
elle permet de mettre en place des rituels, des méthodes, des manières de faire rassurantes qui permettent de réaliser des actions complexes qu’on ne pouvait pas faire avant du fait de la déconcentration et de l’angoisse
elle permet de s’exercer dans un milieu protégé à des aptitudes qu’il faudra remettre en place dans la société

elle est exercée par un ergothérapeute, un thérapeute comportementaliste, ou par la fréquentation d’un milieu associatif
elle aide à mettre en place des projets professionnels, à trouver un logement, à bénéficier d’aides, à se prendre en charge sur un plan social
elle peut se faire dans un environnement mixte, au côté de personnes souffrant d’autres types de handicaps

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans traitement
commenter cet article

commentaires

barbara 23/08/2006 23:16

merci de ces explications,car je connais cette maladie car un membre de ma famille en ai atteint et je ne sais pas ce que reserve l'avenir
gros bisous
et continue ton blog il est interressant
barbara

Cépaduluxe 26/08/2006 12:17

mercibon courage pour l'avenirCép