Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 17:36


le monde (l’environnement) est complexe, il est plein d’images, de formes, de sons, d’actions, qui toutes ont un sens, du fait de l’organisation sociale des choses et de la culture
décrypter cet environnement est une chose naturelle pour une personne normale dès lors qu’elle a un minimun d’éducation et de connaissances

pour un schizophrène ce n’est pas naturel, l’environnement apparaît bizarre, étrange, on a l’impression que quelque chose n’est pas normal ou qu’il va se passer quelque chose d’important…
on ne reconnait pas son environnement et il ne nous est pas familier
c’est un peu comme si on venait d’arriver en terre inconnue
on comme si on revenait d’un long voyage
on reconnait les choses mais on ne sait plus très bien à quoi elles servent
on sait ce qu’on doit faire mais on ne sait plus très bien pourquoi ni dans quel ordre
tout semble anormalement complexe et chargé de sens, comme si des personnages et des intentions se cachaient derrière chaque matière, chaque couleur
on ne distingue plus entre ce qui est inerte et ce qui est animé
entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas
on est assailli par la profusion des détails

il faut alors tout décrypter et tout verbaliser pour réussir à avoir une compréhension consciente des choses
il faut recréer l’ordre des choses par l’effet de son intelligence, alors même que cet ordre devrait nous apparaître naturellement

par exemple quand j’entre dans un restaurant, je suis saisie par l’abondance  d’images, de voix et de scènes qui se sont combinées pour former l’ambiance du lieu
et je suis obligée de me parler à moi même pour me dire “ça c’est une table avec 5 personnes, ça c’est une autre table avec d’autres gens, tu ne connais pas ces gens, il y a du bruit mais c’est un bruit de fond qui ne te concerne pas...” je suis obligée de trier les informations de manière consciente car sinon, j’ai l’impression de me trouver face à une situation très confuse et un peu floue
je suis en particulier obligé de faire un effort pour opérer un tir entre ce qui risque de me concerner et ce qui me concerne pas car sinon j’ai tendance à fixer mon attention sur des choses qui n’ont en fait aucune importance pour moi et au contraire, je ne m’aperçois pas de choses (les conversations et mouvements des gens qui m’accompagnent notamment) qui doivent absolument m’intéresser


je crois que cette incapacité à trier les informations, à les identifier, à les classer selon leur importance, à trouver les liens entre les informations similaires... cette incapacité à se repérer entraîne une fatigue et un stress énorme, car il faut à la fois réfléchir beaucoup et en même temps lutter contre cette impression d’évoluer dans un monde bizarre et légèrement hostile, une impression très pesante et très désagréable

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans vivre avec
commenter cet article

commentaires

bémol 22/12/2006 15:53

plus je te lis
plus je me vois
plus je ne  me comprends pas...
merci pour ces parole
même si plus je te lis plus je pleure..

Cépaduluxe 22/12/2006 18:57

Bonjour Bémol, je suis désolée de te faire pleureren même temps, il faut dire que pleurer, c'est manifester une émotion et que c'est bon signe d'arriver à manifester ses émotionsmême si c'est angoissantc'est vrai que c'est parfois dur de lire les expériences des autres parce que cela réveille la mémoire et la consciencebon courageCép