Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 11:44

on dit que les rechutes sont précédées par des signes avant coureurs tels que
    - dérèglement du sommeil, de l’alimentation
    - trouble de l’humeur
    - repli
    - manque de concentration, trouble de mémoire
    - agitation, délire, hallucinations, bizarreries...

ce sont en fait les symptômes de la schizophrénie qui réapparaissent mais ils ne réapparaissent pas forcément dans le même ordre qu’au début de la maladie

en fait, chaque patient, a un peu sa propre manière de rechuter

le problème étant qu’on ne se rend pas forcément compte qu’on est en train de rechuter, surtout la première fois
le mieux est donc d’y penser et de prévoir un plan d’action à l’avance

le plan d’action type consiste sans doute
    - à se surveiller régulièrement et à noter la réapparition de troubles qui avaient disparu
    - à vérifier quand ces troubles apparaissent qu’ils ne sont pas provoqués par une diminution du traitement, un mauvais sommeil, une mauvais alimentation, une activité plus importante ou plus stressante que d’habitude
    - à consulter un médecin si les troubles ne disparaissent pas grâce au repos

évidement, c’est assez difficile de se comporter correctement face à ce risque de rechute
car on ne peut pas se protéger et se surveiller en permanence
en effet, il faut souvent s’encourager et se dire “n’aie pas peur, fais ce que tu as envie, il ne peut rien t’arriver…” pour briser les peurs irrationnelles
il faut souvent se dire qu’on n’est pas malade pour s’obliger à essayer de vivre une vie normale
et ceci est contradictoire avec l’auto protection et l’auto surveillance qui sont toutefois nécessaires mais à petite dose

par ailleurs, il est difficile d’admettre qu’on rechute quand on profite d’une rémission
car on est assez fier d’être quasiment guéri et on supporte mal l’échec de la rechute
c’est comme si quelqu’un venait retirer sa médaille à un champion sportif

d’une manière générale, la meilleure prévention c’est la bonne hygiène de vie, le repos, et la thérapie qui permet de se connaître, de connaître ses propres faiblesses et de s’habituer à consulter des psychiatres sans honte ni peur aucune

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans vivre avec
commenter cet article

commentaires