Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 20:03

Les actions sont complexes, elles impliquent une succession d’actes réalisés dans un certain espace, dans un certain ordre et selon un certain tempo
chaque acte a un sens potentiel individuellement et l’ensemble des actes formant une action a un nouveau sens, celui de l’action créée

pour mener à bien une action, il faut savoir mesurer l’espace et le temps, il faut savoir donner du sens à chaque acte et savoir ensuite oublier le sens de chaque acte pour privilégier le sens de l’action globale

pendant longtemps, je m’arrêtais à la fin de chaque acte
je commençais une chose et je m’arrêtais, incapable d’enchainer avec la suite
je cherchais le sens de l’acte, alors que l’acte lui même n’en avait pas, l’acte ne prenait sens qu’à la fin de l’action
j’étais impressionnée par mes propres gestes
je m’arrêtais et je me trouvais déconcertée car je ne comprenais pas ce que je faisais et je ne me souvenais pas avoir voulu le faire
je ne me souvenais plus de mon intention
je faisais tout par petits morceaux car je devais m’arrêter à chaque fois, pour réfléchir, pour retrouver dans ma mémoire défaillante le but final de l’action et pour me rassurer

j’étais angoissée de faire des choses sans comprendre le sens qu’elles avaient d’autant plus que j’avais peur de faire des bêtises ou de connaître des accidents

j’ai rencontré un psychologue adepte de la ritualisation du quotidien
il m’a dit que je manquais de repères naturels et que je pouvais apprendre à créer mes propres repères de manière à mieux comprendre mon environnement, de manière à mieux situer mes actions

j’ai  commencé à créer
des rituels de début et de fin de l’action, en faisant une chose symbolique au début et à la fin
des rituels d’organisation dans l’espace, en donnant à mon espace une lumière ou une limite
des rituels rassurants en utilisant mes goûts, ma chanson préférée, mon image préférée, mon vêtement préféré…

j’ai commencé à donner aux actions que je faisais un sens particulier et personnel, comme si pour chaque action j’avais à chaque fois deux motivations, une motivation sociale et habituelle correspondant à une obligation pour faire face aux contraintes de la vie, et une motivation personnelle

cela m’a aidé à faire les choses sans me poser de questions
mon esprit au lieu d’être angoissé par les questions qui se posaient était rassuré par les rituels et par le sens personnel que je donnais à mes actions

le risque était
de favoriser un esprit calculateur et amateur de symboles,
de devenir une personne rigide peu capable de modifier ses propres méthodes, incapable de faire les choses en dehors d’un contexte précis
de masquer des problèmes psychiques par des trucages rendant les actions possibles malgré les inhibitions

mais j’ai beaucoup gagné en autonomie de cette façon

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans vivre avec
commenter cet article

commentaires