Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 21:46

Je ne me souviens pas d’avoir souffert tant que cela
je me souviens d’une résistance particulière qui me permettait de supporter des conditions de vie particulièrement dures et humiliantes, des conditions de vie qu’aujourd’hui je n’accepterais pas
je me souviens en particulier d’une grande propension à résister à la dépression, je me souviens d’une grande facilité à trouver des récompenses et des refuges afin de pallier aux angoisses montantes, aux angoisses qui semaient parfois le doute dans mon esprit et semblaient vouloir me liquider
je me souviens d’une grande capacité au rêve, d’un goût pour l’art très prononcé qui me permettaient de cueillir la beauté dans une vie parfois un peu rude
je me souviens d’une forme d’insouciance, antagoniste de toute souffrance
je souviens d’avoir accompagné ma maladie dans sa phase la plus aigue d’une insensibilité à la douleur autant physique que morale
je me souviens d’une vie dans l’instant et non dans le temps, une vie vécue comme une succession d’instants tellement courts qu’ils ne permettaient pas l’installation de la moindre douleur, ni d’ailleurs de la moindre émotion

je me souviens que le réveil de la douleur est venu avec le réveil des sens, et que ma vie est devenue tout d’un coup beaucoup plus complexe et beaucoup plus dure, bien que j’allais beaucoup mieux

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans vivre avec
commenter cet article

commentaires

bémol 16/02/2007 09:02

"je me souviens que le réveil de la douleur est venu avec le réveil des sens, et que ma vie est devenue tout d’un coup beaucoup plus complexe et beaucoup plus dure, bien que j’allais beaucoup mieux"Bonjour Cep, c'est le cruel retour à la réalité qui donne cette impression! bercé par le délire, le temps n'existe plus !la perception est changée, et on oublie quelles ont été les souffrances de ces évènements, on oublie parce que la réalité nous semble pire, parce que soudainement il faut apprendre à s'assumerà gagner de l'argentà se lever le matinà être comme monsieur tout le monde, alors que justement on est pas comme monsieur tout le monde !!Quand on prend conscience de cela, s'installe une nostalgie de ces moments de délires, comme on peut avoir la nostalgie de son enfance! attention à ne pas mettre le pied trop vite dans cette nostalgie, car elle entraine le retour au délire!!et contrairement aux souvenirs ça fait mal!!enfin je dis ça, mais parfois j'y replogerai bien !!si on pouvait faire surface facilement!!Bon courage Cep

Cépaduluxe 16/02/2007 20:56

merci Bémol pour ton message,je n'ai pas l'impression d'avoir la nostalgie de mon passé mais ce n'est pas si sûrpeut-être suis je nostalgique sans le savoir...bon courage à toi aussiCép