Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 13:24

Les forums et les blogs ont permis aux schizophrènes de prendre la parole et de la garder
sans qu’un contrôle officiel ne s’exerce sur leurs dires
c’est ainsi que les schizos ont pu s’adresser aux schizos et mettre en place des zones d’échanges

c’est ainsi que des revendications surgissent
que des incohérences et des manquements sont dénoncés
c’est ainsi qu’on voit apparaître le fossé immense qui existe entre certains patients et leurs soignants, entre l’énorme capacité d’apprendre et de progresser des patients et la faible implication des soignants

c’est ainsi qu’on apprend
comment les médecins et les soignants peuvent faire preuve d’arrogance et de mépris
comment les parents sont débordés au point de finir par penser qu’ils sont eux mêmes malades, inaugurant ainsi une sorte de phénomène de contagion au sein de la famille
comment les médicaments ont des actions imprécises selon les dosages et les patients
comment les thérapies alternatives (psychothérapie, ergothérapie, thérapie institutionnelle...) sont peu employées
comment les personnes qui travaillent malgré leur handicap sont peu aidées
comment les patients sont contraints de vivre dans le mensonge, la peur et parfois, même la honte

c’est ainsi qu’on voit vivre une communauté invisible, nombreuse, de personnes qui semblent être éternellement des perturbateurs malgré eux,
jamais prévus
jamais attendus
jamais compris
jamais acceptés
des personnes qui créent de l’étonnement et de la surprise dans le meilleur des cas, et toutes sortes de réflexes de peur
des personnes que leur maladie ne prédispose pas à la vie en société et qui doivent se contorsionner pour y trouver une place malgré tout, une petite place souvent… et parfois une bonne place grâce à la chance

C’est ainsi qu’on voit exister une communauté de personnes tellement délaissées, tellement confuses, que souvent, elles ne savent même plus ce qu’elles doivent espérer, elles ne savent même plus si elles doivent croire en leur guérison (rémission) ou si elles doivent attendre…
C’est ainsi qu’on voit exister une communauté de personnes qui parfois, semblent vouloir s’installer dans leur handicap, jusqu’à nier les possibilités de guérison, et parfois, tout au contraire, sont prêtes à forcer tous les obstacles, en se formant elles mêmes à la médecine et la pharmacologie, pour suppléer par leurs propres connaissances aux carences de leurs soignants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans vivre avec
commenter cet article

commentaires

petitange817 05/11/2009 21:52


Es-tu schrizophrène ou un soignant? car vous parlez très bien de la schrizophrènie. Bisous.


petitange817 05/11/2009 21:48


Bonjour,
J'ai lu avec attention votre texte qui est très bien. J'ai une psychose paranoïde avec des bouffées délirantes. J'ai un travail normal, mais comme vous le dîtes si bien: je travaille dans le
mensonge, la peur et la honte. Quoique je n'es pas honte de mon handicap, mais je sais que je ne serais pas comprise par les gens. Par contre, je cache mon handicap dans le millieu professionel et
je regrette que la société n'est pas prête a m'accepter comme je suis, car mon handicap fait partie de moi. Il y a quelques années, j'ai même vécue un harcèlement morale sur mon travail parce-que
"j'étais différente, handicapée mentale". Depuis peu, j'ai rejoins les blogs et forum sur l'handicap mentale, pour être "parmi les miens" et ne plus être rejettée comme je l'es été. Bonne soirée!
Bisous.


bémol 13/04/2007 13:19

encore une fois, tu fais une analyse complète, et pertinente sur la schizophrénie... ou plutôt sur le quotidien de la schizoencore une fois bravo encore une fois merci !

Cépaduluxe 14/04/2007 12:46

merci Bémol