Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 15:04

les personnes qui souffrent de schizophrénie ont souvent vu le début de leur trouble à l’adolescence
que sait on de la maladie mentale à cet âge là ?
souvent rien… ou pire que rien… des idées reçues, des idées caricaturales, dont on sera souvent victime soi même au début et qui retarderont les soins

on tente d’instruire les jeunes de certains dangers liés à la consommation de drogue, on leur parle de sexualité, que ne leur parle t-on pas de la maladie mentale et de la santé mentale ?

pourquoi ne pas faire un cours d’hygiène au sens large qui regroupe
- l’alimentation et la diététique
- la santé mentale et les consommations abusives d’alcool et de drogue
- la sexualité
- l’organisation des systèmes sanitaires et médicaux en France
ce cours aurait sa place entre un cours de physiologie et un cours d’instruction civique, tant il est vrai que ce qui touche à la psychiatrie est autant lié à la santé qu’à la liberté

on devrait entretenir les jeunes de ces questions
leur enseigner les rudiments de la psychologie
leur parler des troubles du comportement affectif et cognitif, des désordres et délires, du repli ou du passage à l’acte
de la nécessité de communiquer, de percevoir, d’aimer, de vouloir
de l’importance de la santé mentale pour la liberté individuelle

il faudrait leur donner un minimum d’information afin qu’ils sachent ce qui arrive, parfois, afin qu’ils maitrisent un certain vocabulaire, qu’ils s’interrogent sur eux mêmes, à l’avance… afin qu’ils ne soient pas pris au dépourvu, qu’ils ne soient pas tentés de mentir, de nier, de refuser la vérité, ou de céder à des préjugés…

Partager cet article

Repost 0
Published by Cépaduluxe - dans psychiatrie
commenter cet article

commentaires

dom 15/07/2007 22:39

Bonjour Cepaduluxe,
Je trouve cette idée très bonne ; maintenant reste la manière et la façon d\\\'approcher les jeunes ados, et QUI les approcherait ?
Pour la lutte contre le sida, contre les accidents de la route etc., les démarches auprès des jeunes sont entendues par eux quand le témpoignage vient des personnes qui subissent.
La maladie psy est tellement inexplicable, à moins qu\\\'elle le soit ??? Comment faire passer le message ? A quel âge ?
Mon fils a appris par un prof que la maladie pouvait devenir héréditaire, il m\\\'a dit "c\\\'est chaud pour moi" en pensant à ses enfants à venir (par rapport à sa soeur) ; un de ses copain de classe dont le père souffrait d\\\'une scz, il s\\\'est suicidé, en a parlé ouvertement à la classe. Là le message est passé, mais qu\\\'en reste t\\\'il : des pourcentage ?
Ou bien apprendre à nos jeunes, parents et autres, à avoir une vie saine, pour mettre toutes les chances de leur côté, toutes maladies confondues, je crois que ça se fait déjà. "mais ça n\\\'arrive qu\\\'aux autres !" ou "je veux profiter de la vie" sont les réponses souvent entendues ; malgré tout, il restera qq chose.
@+
dom

Cépaduluxe 16/07/2007 19:19

Bonjour Dom,oui, il faut trouver les bons interlocuteurs pour faire passer le messagesurtout quand c'est un message difficile à faire passerpeut-être faudrait-il enregistrer certains patients et faire un film pédagogique qui pourrait être présenté par un infirmier…par exempleCép